Qui sommes nous ?

Au service des élus et des partenaires de la sphère publique

L'Agence a été créée il y a 25 ans avec comme objectifs :

  • Observer et anticiper les évolutions urbaines
  • Accompagner les décideurs publics de l'aménagement
  • Assurer une cohérence de l’action locale.

Elle s'adresse aux élus, techniciens des collectivités publiques, socio-professionnels et autres publics avertis. Le dialogue avec les citoyens est croissant.

En amont des phases opérationnelles

L'Agence est le maillon « amont » de l’aménagement territorial. Pour ses partenaires « aval » (m2A, Région, Etat, Communes, CCI, Citivia, Mef…), elle apporte connaissances et expertises, complète un point de vue, défriche un sujet…

Un lieu d’échanges et de travail collaboratif

L'agence constitue une agora pour nos partenaires : transversalité des approches thématiques, dialogue entre les différentes "strates" géographiques...

Un positionnement intellectuel « hors cadre »

L’Agence est neutre. Son impertinence est parfois attendue. Le projet d’agence « Destination 2020 », indique le cap à suivre qu’elle s’est donné.

L’Agence est votre outil en tant qu’espace de dialogue et lieu de co-production de savoirs territoriaux

Nos 3 modes de collaboration

Nous pouvons proposer à un organisme public de  :

  • Participer à notre programme "partenarial"
    Il signe des conventions avec l'Agence. L'ensemble des "partenaires" conventionnels s'entendent pour l'élaboration d'un programme de travail mutualisé et annuel. Ce dernier se compose d'une liste de missions, dont le démarrage est conditionné par l'écriture concertée d'une note de cadrage.
  • Réaliser une prestation en quasi-régie pour lui
    Il signe un contrat d'étude, dénomé quasi-régie (ou in-house), avec l'Agence. La mise en concurrence n'est pas requise mais la structure doit assurer sur l'Agence "un contrôle de même natureque sur ses propres services".
  • Contractualiser "classiquement" avec lui
    Il confie une étude à l'Agence suite à une mise en concurrence (si requise). Ce cas de figure doit rester exceptionnel.

A noter : une structure privée peut confier des missions à l'Agence (par contrat). Elle a aussi la possibilité de participer au programme partenarial (par convention), mais uniquement si elle exerce des missions d'intérêt général. Toutefois, elle ne peut pas devenir membre.